• 0 Items - 0.00$
    • No products in the cart.
Photo_article 4.1

Chaque personne agit et pense selon son cheminement psychologique. La façon dont chaque personne a été éduqué selon son entourage, sa position géographique, ses croyances, etc. En réalité, nous sommes tous victime de notre passé. Peu importe ce que nous pouvons penser ou croire, nous sommes l’accumulation de mécanismes inconscient qui dominent notre vie.

Notre inconscient gère presque tout malgré ce que notre mental peut croire. Il s’agit de mieux comprendre pourquoi chaque personne agit comme il le fait. Les gestes et paroles de chacun sont le fruit de son cheminement. Lorsqu’une personne parle ou agit en bien, c’est le fruit de bonnes programmations, de maturité ou sagesse. Lorsque ce n’est pas le cas, c’est simplement une réaction causée par les blessures ou mécanismes de protection.

Pour évoluer, les relations sont au sommet de l’échelle de la rapidité et complexité. C’est-à-dire que seule, une personne peut se comprendre et évoluer, mais c’est grâce aux personnes qui nous entoure que nous voyons plus facilement les croyances, les programmations et les agissements inconscient qu’il nous faut travailler.

Les relations sont alors présente dans notre vie pour nous faire avancer et grandir, malgré ce qu’on peut croire. Il est vrai que bien des relations sont difficile, toxiques, routinière ou alors complexes. Mais chaque relation possède sa part de bénéfice et peut nous permettre de mieux se comprendre.

Comme tout arrive pour une raison, le fait d’avoir une relation avec une autre personne existe pour une raison. Nous allons attirer des gens dans notre vie par résonnance selon ce que nous avons besoin de vivre et de prendre conscience. Alors un déséquilibre relationnel chez une personne va simplement attirer le même genre de déséquilibre, mais souvent inverse. Afin d’imager cette tangente, imaginez 2 pièces de casse-tête qui sont fait pour aller ensemble. En fait, cette pièce a besoin de se joindre à d’autres afin de mieux se compléter. C’est la même chose avec les relations.

Alors une relation de dépendance affective est simplement une pièce de casse-tête qui est dépendante et elle est entourée d’autres pièces qui eux ont besoin de vivre une relation avec une personne dépendante pour combler leur manque. C’est ainsi pour toutes les types de relations tel que : sauveur-protégé, supérieur-inférieur, dominant-dominé, bourreau-victime, juge-coupable, etc.

Comme personne n’est vraiment équilibré, alors nous sommes à la recherche constante des gens qui nous complète dans nos déséquilibres. Nous sommes tous des victimes de nos relations. Par contre, si une relation évolue, il n’est plus question d’être victime, mais bien d’être en conscience et d’évoluer. Alors il est possible de rester dans le même pattern ou alors de prendre conscience et de changer sa vision, ses croyances et surtout ses mécanismes inconscients.

Comment définir une belle relation ? Difficile à dire en quelques mots, mais disons simplement que c’est un échange. Autant un manque d’un côté sera comblé et vice-versa. Il est important d’avoir une bonne communication pour améliorer progressivement cette relation. Le but de la relation est d’évoluer, mais bien des croyances, blocages et blessures inconscientes nous empêche de faire grandir nos relations.

Il est courant d’accuser les autres personnes en relations avec nous d’avoir un problème ou alors que ces personnes sont mauvaises. En fait, il n’y a pas de mauvaises personnes, juste des comportements inconscients qui se protège ou défendent. Alors les gestes ou paroles néfastes d’une personne sont simplement la conséquence de ses blessures émotionnelles inconscientes accumulées et ses mécanismes de protection en action.

Changer sa vision des gens est le premier objectif. Nous sommes tous normal et le fruit de nos expériences et interprétations. De prendre le temps d’observer et de prendre conscience de comment les gens agissent dans leur relation est la clé pour évoluer, comprendre et désamorcer un conflit.

Par ce premier objectif, il devient plus difficile de juger une personne par ses actes, car elle est le fruit de son passé. Mais il ne faut pas non plus être dans la pitié de toutes les personnes troublées par leur passé. Il faut agir dans la compassion et tenter de comprendre les réels besoins de celle-ci pour mieux l’aider à se comprendre.

Un deuxième objectif est de chercher à accepter le comportement de chaque personne. En fait, il est impossible de changer tout le monde qui vous entoure. Le but est de vous changer vous-même. En changeant, votre pièce de casse-tête change et vous allez attirer d’autres relations ou vos relations actuelles suivront votre évolution. Il faut accepter que ce n’est pas tous les gens qui vont comprendre leur inconscient et qui voudront évoluer et changer leurs souffrances.

Il est possible d’enseigner à une personne qu’elle agit selon son inconscient. Mais peu de gens veulent réellement changer. C’est compréhensible ! Chaque personne a vécu des difficultés, souffrances, échecs. Leur inconscient est très au courant de ces moments et cherche à ce que cela ne se reproduise jamais. Il a construit des limites, des barrières que l’on appelle des mécanismes de protection. Ainsi, le changement sera difficile afin de ne pas ouvrir de vieilles blessures.

Alors pour améliorer ses relations, il faut mettre l’attention sur nos propres réactions. Alors ce troisième objectif est de s’observer et de tenter de faire des liens envers les diverses relations de notre vie et ce qui revient constamment. Les situations rémanentes et les cercles vicieux sont des exemples de situation que je peux observer. Que cherchent-t-il à combler ? Qu’est-ce que je dois comprendre ? Pourquoi j’attire encore cette situation ?

Prendre le temps de s’observer plutôt que d’accuser ou juger les autres est nécessaire pour changer nos relations. Si j’accuse toujours l’extérieur, je ne vais jamais évoluer de mes relations. Je vais plutôt continuer d’attirer de mauvaises relations ou encore m’éloigner des relations afin de ne pas me faire blesser ou abuser.

Le but est de faire des liens entre les comportements que j’ai dans les relations et les raisons pourquoi j’agis ainsi. Ces raisons peuvent être subtiles ou même évidente, mais il est important d’avoir une piste pour changer. Avec du recul, il est parfois plus facile d’analyser sa propre situation. Il faut donc se laisser du temps pour faire des liens, mais en général, cela se fait tout seul. Il y a des raisons pourquoi votre inconscient vous protège. C’est un événement ou plusieurs qui ont causé ce besoin de se protéger. C’est donc une situation ou plusieurs du passé qui ont amené un mécanisme de protection.

Bien des comportements sont lié à ses mécanismes de protection. Voici quelques exemples : Faire confiance à une personne, s’ouvrir à l’amour, créer de nouvelles relations, prendre sa place ou s’affirmer, ressentir des émotions, etc. En fait, bien des mécanismes de protections sont pour nous éviter d’avoir à vivre ou revivre : l’abandon, le rejet, l’humiliation, la trahison ou l’injustice. Autant vous pouvez avoir vécu ses blessures étant jeune ou alors vous avez vécu tellement de fois cette même blessure que vous évitez à tout prix de la revivre.

Il est tout à fait normal de vouloir se protéger. C’est un mode de survie de l’être humain. C’est donc un instinct primal, mais non évolué qui habite chacun de nous. Le but n’est pas de survivre, mais bien de vivre. C’est pour cette raison qu’il faut améliorer nos comportement, maturer nos blessures. Plus vous prenez conscience de ce qui vous affecte, moins vous lui donnez d’importance.

Le but de vos agissements, c’est d’être compris. Vous agissez inconsciemment et selon vos mécanismes de protection. Mais en fait, ils sont là pour vous signifier qu’il y a un manque d’ouverture, une faille, une croyance limitative qui sommeille en vous. Si vous cherchez à grandir et cheminer, c’est en devenant meilleur, donc plus complet et équilibré. Vous devez alors tenter de ne pas vous laisser manipuler ou limiter par votre inconscient, mais bien le dominer et atteindre une meilleure harmonie.

Un quatrième objectif serait donc de changer. Alors, après avoir changé sa vision des relations, avoir accepté ce qui est et vous occuper de vous, maintenant il faut changer. Cette partie est souvent plus facile que l’on pense. En fait, si vous avez déjà obtenu les 3 premiers objectifs, celle-ci se fait presque toute seule.

La façon la plus simple de changer est de se donner des nouvelles habitudes. Comme vous avez déjà plus l’habitude d’observer les comportements, il devient plus facile et rapide de changer ceux-ci pour ne pas attirer ou vivre de conflits. Alors simplement de prendre le temps d’écouter les gens en relation avec vous, vous pourrez observer ce que qui réagit en vous et mieux comprendre également les mécanismes des autres.

Une autre façon de changer est de communiquer. Plus vous allez communiquer ce que vous vivez, plus il sera facile pour vous de faire des liens et désamorcer des situations. De plus, le truc si vous avez besoin de communiquer, c’est de parler de façon neutre et pas dans les émotions. Si vous parlez en colère ou triste à une personne, vous attirez le combat ou la victime, ce n’est donc pas très équilibré. Plus vous pratiquez à parler sur un ton neutre, plus vous pourrez toujours dire ce que vous avez à dire, sans jamais attirer de conflit et avec beaucoup d’authenticité.

En résumé, les relations sont un travail constant de compréhension et d’évolution. Tout au long de votre vie, vous allez avoir des relations plus fortes et d’autres temporaires. C’est normal, car si vous évoluez, vos relations aussi. Il faut respecter l’évolution de chaque personne, car certain ont le changement facile, alors que d’autres ont des blessures trop profondes pour changer. Vous êtes déjà le fruit de votre évolution. De temps en temps, prenez un peu de recul pour voir l’évolutions de vos relations et les choix que vous optez maintenant pour une vie plus équilibrée. Ayez de la gratitude envers vous de vous choisir et non de continuer à polluer vos relations de toxicité et fermeture. Soyez fier de la personne que vous êtes maintenant et continuez de vous choisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *